Bass-baritone Alexandre Sylvestre drew as much as is there from his role as Timur, the acting impressive, and his singing strong and vital.

Kenneth Delong Calgary Herald, April 2 2017

 

Natif de la région de Lanaudière au Québec, Alexandre est un artiste lyrique très

en demande. Après avoir reçu un Premier Prix avec Grande Distinction du

Conservatoire de musique de Montréal, il à été récipiendaire de plusieurs

bourses et prix. Il fut lauréat du Concours OSM, du Concours International de

musique tchèque, du Ottawa Choral Society, et fut invité à représenter le Canada

au prestigieux Concours de Chant Lyrique de Paris.

Aussi, Alexandre a reçu l’appui de différentes fondations: la bourse Jacques

Lareau de l’Opéra de Montréal, la bourse du Conseil des arts et des lettres du

Québec, les Jeunesses musicales du Canada et la Fondation Jacqueline

Desmarais.


On a pu l’entendre avec l’Opéra de Montréal, l’Opéra de Québec, d’Edmonton, de Victoria, de Calgary, Manitoba  et d’Hamilton.  Il a chanté en concert avec plusieurs orchestres, dont Les Violons du Roy, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre Métropolitain, l’Ensemble de musique contemporaine, Le National Choir de Taiwan et l’Orchestre symphonique de Victoria.


Il a aussi participé à plusieurs festivals, dont le Festival de Lanaudière, le

Festival de musique de chambre de Montréal, le Borris Brott Festival, le Festival

d’opéra de Québec et fut aussi invité à se produire en récital lors d’un congrès de

la francophonie à Lyon en France.


À l’aise dans les rôles comiques et sérieux, Alexandre est apprécié grandement pour son timbre unique et ses aptitudes de comédien. Dernièrement, il se produisait avec le Festival d’opéra de Québec sous la baguette du maestro Giuseppe Grazioli, dans une production de Robert Lepage, La Damnation de Faust, oeuvre qu’il a rechantée par la suite à la Maison symphonique sous la direction de maestro Kent Nagano.  Parmi ses projets pour 2015, il y a le Requiem de Mozart, la 9e de Beethoven et une participation, à la première québécoise avec l’Opéra de Montréal, de l’opéra Silent Night de Kevin Puts.

Mars 2015